Règlement du concours

Le Séminaire Atelier Tony Garnier, créé à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts par Robert Auzelle et André Gutton, s’était donné pour mission l’enseignement de deux disciplines complémentaires et indissociables, l’architecture et l’urbanisme.

Sans doute le besoin de réglementer les conditions de construction dans les villes et les campagnes, la nécessité de coordonner un grand nombre de problèmes techniques et l’importance desbudgets engagés sont-ils à l’origine d’un corps de spécialistes de l’urbanisme. Mais,il est bien évident qu’après les enquêtes, les études techniques et les choix politiques en fonction des conditions économiques, la mise en forme de la cité ou l’utilisation d’un site sont en fait de l’architecture à grande échelle.

En organisant les volumes on compose les espaces extérieurs, l’architecture des vides, le rythme des déplacementset les points de vue.

C’est cette vision globale, conçue comme l’architecture des villes et des paysages, que l’Académie veut remettre en valeur en créant le prix Tony Garnier.

Un urbanisme qui doit forcément s’exprimer en trois dimensions, prendre en compte les volumes et les espaces, sans oublier les notions de lumière et de temps.

L’architecture extérieure, au-delà des visions éloignées et rapprochées, doit être imaginée en fonction de son intériorité, celle des espaces parcourus à ciel ouvert.

En étant capable de dominer des techniques complexes, ces nouveaux architectes, serviteurs de la cité, doivent inventer «une nouvelle façon de vivre et la stratégie de son aménagement».

Objet

L’Académie d’Architecture crée un prix d’urbanisme et d’architecture destiné à récompenser tous les ans un jeune diplômé ou un étudiant architecte et urbaniste, réalisantun projet correspondant à l’esprit de l’enseignement du Séminaire Tony Garnier, tel que défini dans le préambule.Le projet présenté comprendra :

  • L’analyse d’un site urbain ou rural dans sa relation à l’environnementnaturel, bâti, économique et social.
  • Un programme détaillé intégré dans une étude concrète d’urbanisme sous forme de cartes, schémas et plans d’urbanisme réels.
  • Une proposition d’architecture avec esquisses, plans, volumes et façades de l’ensemble proposé.

Conditions de participation

Le concours est réservé aux:

  • Etudiants des Ecoles Nationales Supérieures d’Architecture, inscrits dans la dernière année du cursus des études conduisant au Diplôme d’état d’architecte;
  • Etudiants de dernière année des établissements universitaires assurant une formation d’urbanisme;
  • Jeunes architectes diplômés depuis moins de cinq ans.

Le projet présenté doit être un travail personnel ou d’équipe effectué :

  • Soit à l’intérieur d’une établissement de formation et correspondant à une valorisation universitaire précise;
  • Soit à titre individuel par un jeune architecte diplômé, sans attache avec quelque bureau extérieur que ce soit, public ou privé.

Sujet

Le sujet traitera une problématique urbaine et d’actualité. Il portera sur un secteur d’aménagement opérationnel clairement délimité, en relation avec une étude globale du site, du contexte naturel, urbain, économique et social. Le souci des organisateurs étant de permettre aux concurrents de présenter des études d’urbanisme et d’architecture étayées sur des connaissances géographiques, sociales, économiques qui leur sont proches, toute liberté sera laissée pour le choix de la ville, sa situation, le site et le terrain.

Ce programme pourra être celui d’un projet déjà étudié par le candidat dans son cursus scolaire, ou celui d’un concours publié, ou celui que le candidat souhaiterait étudier à titre personnel.

Le thème d’étude proposé doit être validé par l’analyse globale d’un site dans sa relation au contexte naturel, bâti, économique et social.

A partir des documents d’études antérieures présentées au jury, une proposition de développement d’un nouveau projet est soumise au jury et négociée avec lui. Le projet portera sur un secteur opérationneldont l’étendue permettra d’apprécier tant son insertion dans le contexte urbain ou naturel que la qualité de son traitement architectural ainsi que sa faisabilité.

Modalités du concours

Le concours est à trois degrés :

1. Au premier degré,

Le jury examine les candidatures sur dossiers. L’Académie se réserve de convoquer ou non les candidats selon leur nombre.

Il choisit les sujets admis à concourir par référence aux objectifs du concours. Les candidats fourniront un dossier impérativement relié (2 exemplaires photocopiés de format A3 maximum) comprenant :

  • un curriculum vitae détaillé (2 pages dactylographiées format A4*);
  • une proposition de programme servant de base au projet qui sera présenté au deuxième degré. Le programme retenu par le candidat devra faire obligatoirement l’objet d’une présentation fixant les objectifs de l’étude et les éléments quantitatifs à prendre en compte dans le projet (5 pages dactylographiées format A4* ),
  • une esquisse du parti urbanistique qui sera développé entre le premier et le deuxième degré (1 à 2 pages dactylographiées* et 1 ou 2 schémas graphiques de même format).

* pages écrites uniquement au recto

Le jury sélectionnera les candidats appelés à concourir au second degré.

2. Au second degré,

Le jury reçoit les candidats retenus qui présentent leurs études préalables et des propositions de développement du projet. Puis, il retient les candidats admis à présenter le projet définitif (au troisième degré), avec un maximum de 3, et définit contractuellement les tâches à effectuer et les limites de l’étude.

3. Au troisième degré,

Présentation du projet au jury avec un dossier comportant :

  • une analyse détaillée du site (texte et documents graphiques de format A4*);
  • le programme présenté au premier degré et la justification de son évolution en cours d’étude (2 à 3 pages dactylographiées format A4*);
  • la présentation du parti urbanistique retenu et les contraintes architecturales qui en découlent (2 à 3 pages dactylographiées format A4*);
  • le projet dessiné, un panneau format A0 (84 x 118,8 cm) et éventuellement des photographies ou photocopies de maquette d’étude et un carnet de croquis.

* pages écrites uniquement au recto

Lieu et date du rendu

L’Académie d’Architecture fait connaître par le canal des Ecoles Nationales Supérieures d’Architecture et des universités, les revues professionnelles et la presse locale, l’existence du concours, son but, ainsi que les lieux et date de rendu.

Pour le concours 2021 les dossiers de candidature sont à adresser par voie postale avec AR avant le lundi 30 novembre 2020 (cachet faisant foi) à : Académie d’Architecture – Concours Tony Garnier, 9 place des Vosges – 75004 PARIS, accompagnée de la fiche de dépôt.

Jury

Le jury, constitué chaque année par l’Académie d’Architecture, comprend au maximum 10 membres, dont:

  • 2 architectes et urbanistes, membres de l’Académie, rapporteurs;
  • Le(s) lauréat(s) primé(s) de l’année précédente;
  • 5 architectes membres ou non de l’Académie;
  • 2 personnalités non architectes, choisies parmi les membres associés ou des personnes extérieures à l’Académie.

Publication

En vue de la publication dans les revues professionnelles, pour assurer une meilleure diffusion du concours et de ses résultats, il est demandé aux candidats primés ou mentionnés de remettre un document de format A4 résumé (3 à 4 pages de documents et illustrations réduites).

Remise du prix

Le prix est remis au lauréat, avec une médaille, au cours de la séance annuelle de distribution des récompenses de l’Académie d’Architecture (en juin). Toutefois, avant de recevoir son prix, le lauréat devra remettre à l’Académie une brochure regroupant textes et photographies (ou photocopies) couleur de son projet.

Des CD-ROM ou clés USB des projets lauréats seront remises à l’Académie pour être projetées lors de la séance annuelle des récompenses.

*** Remise obligatoire de la fiche de dépôt (voir le fichier ci-dessous) ***

RECOMMANDATIONS AUX CANDIDATS >>> voir